Le référencement naturel de son site nécessite une attention constante. Si les résultats sont longs à montrer le bout de leur nez, il est vrai que délaisser son site trop longtemps peut nuire à son positionnement. Mais vous n’avez peut-être pas le temps pour vous consacrer pleinement à l’amélioration de votre site, ou un manque de budget pour faire appel à un prestataire.

Aujourd’hui, nous vous proposons quelques astuces pour mener vous-même un premier audit de votre site, et identifier des pistes d’améliorations que vous pouvez apporter à votre contenu.

La Search Console et votre indexation

Ne sont positionnées dans Google que les pages qui ont été crawlées et indexées par Google. Cela signifie qu’aussi bien rédigé votre contenu soit-il, vous n’apparaîtrez jamais dans les résultats de recherche si vous en bloquez l’indexation. Si vous utilisez des plugins de référencement, Yoast par exemple, vous avez la possibilité de mettre des pages en « noindex », et donc empêcher les robots de référencement des les inspecter : sans inspection, pas d’indexation. Vérifiez donc les pages que vous voulez indexer et vérifiez ne pas avoir sélectionné par mégarde ces options de blocage. Si besoin, vérifiez bien le contenu de vos fichiers robots.txt et htacces pour repérer des blocages non désirés.

audit seo rapide search console

Pour analyser les pages de votre site indexées et repérer les absentes, vous pouvez utiliser l’outil Search Console de Google. Il vous permet de suivre l’indexation de vos pages et le comportement de votre site dans les résultats de recherche Google. Pour enregistrer votre site dans le Search Console, vous devrez prouver la propriété de votre site.

Pour un résultat plus rapide et plus simple, bien que moins complet, vous pouvez utiliser la fonction « site: ». Dans le moteur de recherche, tapez “site:l’URL complète de votre site”. Vous verrez alors apparaître toutes les pages de votre site que Google a indexé, et uniquement celles-ci. Par exemple en cherchant site:https://www.inwin.fr, on réalise que Google a indexé 447 pages de notre site principal.

Si vous trouvez des pages qui ne font pas partie de votre site, vérifiez avoir bien renseigné votre URL complète, http/https compris, le tout sans espace.

Vérifier l’état de vos métas données

Pour chacune de vos pages, il est important d’avoir correctement renseigné les balises méta utiles à votre référencement. La deuxième étape de cet audit sera donc de vérifier l’existence et le bon renseignement de ces champs.

1 | Bien renseigner sa méta description

C’est le court texte qui apparaîtra pour votre site sur les résultats de recherche. Elle est très utile à votre site et permet à l’utilisateur et moteur de recherche de savoir ce qu’ils trouveront sur votre page. Vous devez faire attention à 3 éléments la concernant :

  • Sa longueur, il ne faut pas qu’elle soit trop longue et rognée dans les résultats de recherche.
  • Son sens, elle peut parfois être générée automatiquement à partir de votre contenu, sans grand succès de sens.
  • L’accord de sens entre son contenu et celui de la page qui lui est liée

2 | Un méta title percutant

Votre page bénéficie-t-elle d’un titre lié à votre référencement ? Ce titre correspond pour Google au nom de votre page. Il est inspecté par les moteurs de recherche et influera sur le classement de votre page dans telle ou telle catégorie de sujets. Encore une fois, pensez à vérifier son existence et sa valeur.

3 | Organiser ses balises HN

Ce sont les sous-titres de votre contenu. De h1 à h6 ils permettent de structurer votre contenu pour en faciliter la compréhension. Ils doivent être cohérents et respecter un système d’entonnoir, h1 étant le sujet principal, les h2 un peu plus précis, h3 encore plus spécifiques et ainsi de suite. Il est bon pour votre référencement que vous n’ayez qu’un h1 par page, et qu’il soit différent de votre balise meta title. Vous n’avez pas besoin de tous les utiliser, par exemple un h1 plus deux ou trois h2 peuvent être suffisant pour une petite page. Pendant votre audit, vérifiez la hiérarchie de vos balises HN, elles sont souvent oubliées ou mal organisées.

Il est important d’inspecter ces critères de référencement sur les pages de votre site internet. Puisque le référencement naturel est une histoire d’optimisation,  leur mauvaise utilisation peut souvent justifier à elle seule un mauvais référencement.

Autres critères pour améliorer son référencement

Vérifiez la vitesse de chargement de vos pages. Un site trop long à charger nuira dans un premier temps à son trafic, avec des internautes qui partiront prématurément, mais aussi à son indexation avec des robots tatillons. Pour accélérer vos pages, vous pouvez diminuer le poids de vos images et utiliser des outils de mise en cache pour les utilisateurs récurrents.

1 | Structurer ses URL

La qualité de vos URL impacte aussi sur votre référencement. Pendant votre audit, inspectez chaque URL et corrigez celles qui semblent illogiques. Elles peuvent ne pas être en lien avec votre contenu, ou contenir des caractères aléatoires et peu pertinents.

2 | Rendre vos pages pertinentes

Il est parfois rependu qu’un grand nombre de pages améliorera votre référencement. En réalité, si ces pages ne sont pas pertinentes pour votre entreprise ou votre audience, leur faible qualité nuira à votre positionnement. Pensez donc à inspecter vos pages et éliminer ou améliorer celles qui posent un problème.

Voici donc quelques conseils pour démarrer l’audit de votre site web. Votre référencement se base sur de nombreux autres critères parfois beaucoup plus complexes, mais ces quelques éléments peuvent à eux seuls améliorer votre positionnement s’ils sont convenablement exploités. La montée dans les résultats de recherche de votre site peut prendre quelques semaines ou mois, mais n’hésitez pas à la suivre régulièrement pour définir vos prochaines actions.