En France, près de 90 % de la population est connectée et presque autant sont connectés sur les réseaux sociaux. Aussi, nous l’aurons compris :  pour la pérennité de nos entreprises, il est devenu très dangereux de l’ignorer !

Exploiter une campagne média, un événement de marque, une notoriété ou un accord de sponsoring sur les médias et canaux digitaux, est devenu un des leviers de valeur quasi-incontournable pour les entreprises. C’est ce qu’on appelle l’activation digitale. Mais il est vrai qu’il est souvent complexe pour une entreprise d’établir une stratégie cohérente avec les actifs de l’entreprise. Vous pouvez manquer de temps, de budget, voire de compétences. Voici quelques conseils pour réussir au mieux votre activation digitale.

INWINLe digital, collaboratif et partagé

Une activation digitale bien menée constituera un moyen plus rapide de toucher vos cibles et d’entretenir vos relations prospects avec plus d’automatisme. Certes, une communication digitale ne vous garantit pas le succès instantané ! Mais pour mettre toutes les chances de votre côté, ayez toujours une idée simple, distinctive et partagée avec votre communauté interne.

En effet, derrière le mot digital, il faut bien comprendre « collaboratif » et « partagé ».  Le digital ne doit pas vous évoquer le ghetto, mais une manière de raccourcir efficacement certains processus de travail entre les collaborateurs. Mettez donc en place des outils de communication adaptés à l’échange et au partage. Et surtout, tuez l’email comme le seul outil de communication !

Vous pouvez également travailler avec les outils présents dans le cloud, vous serez surpris par la circulation de l’info et du partage. Voici un exemple très concret : combien de fois a -t-on travaillé sur un document alors que, parallèlement, un collaborateur en faisait de même ? Si vous avez une note commune à produire, rien ne sert que chacun crée un doc personnel ! Un seul élément partagé et structuré permet à tous les intervenants d’être dedans. Toutes les informations d’une entreprise se partagent et tous les outils que vous utilisez existent dans une version « online » et collaborative. Il est donc temps de monter une session de growth hacking…

INWIN Avoir une stratégie digitale pour approfondir votre stratégie « client centric »

Ce qu’il vous faut au-delà de tout, c’est un plan de route (roadmap), une direction claire! Si vous trouvez que vos ressources sont limitées, n’hésitez pas à temporiser certaines       activations digitales. Il est bien vu également de responsabiliser vos troupes sur certaines     disciplines.  Choisissez un team leader sur chaque projet, et pas toujours le chef de groupe.

L’expérience client va de pair avec stratégie digitale. Surtout écoutez vos clients, c’est souvent eux qui ont la clef de l’usage du digital (et c’est valable aussi dans le B2B). Le point important est de toujours travailler les parcours clients, de les simuler régulièrement pour éviter de tomber dans la routine des plans marketing.

On voit encore beaucoup d’entreprises qui se digitalisent : oubliez la manière dont leurs futurs clients utilisent le digital pour obtenir une information dans leurs processus de décision. Avoir une stratégie digitale, c’est donc surtout avoir une « stratégie client Centric ».

INWINFaites prendre le goût du digital à vos collaborateurs

Le constat quand vous effectuez votre transformation digitale, c’est souvent le fossé de la formation aux composantes digitales de vos troupes. Vos collaborateurs ont compris qu’ils devaient y aller. Mais ils n’arrêtent pas de murmurer qu’il leur faut des formations, que le vocabulaire leur échappe. Là, vous y allez à grand coup de sessions journalières et d’immersions forcées pour vos collaborateurs. Mauvaise idée ! En procédant ainsi, vous allez écœurer vos collaborateurs du digital. Il vaut donc mieux privilégier des sessions de formation courtes avec des points de contrôle.

Faire revenir vos experts ou vos formateurs de temps en temps, c’est le meilleur moyen de donner une vraie culture digitale à vos collaborateurs. Donnez-leur aussi l’opportunité de faire plutôt que de voir. Le digital a besoin de pratique   pour être assimilé. Et rester sur son siège à entendre les experts jargonner relève très souvent de la torture intellectuelle !

En bref, la formation digitale permettra d’obtenir de vrais réflexes et des stratégies digitales assimilées, appliquées par tous en bout de course. Voilà pourquoi concevoir des stratégies sur le digital est une véritable profession de foi : intégrer, partager, collaborer, former et surtout donner un cap et des objectifs communs à vos équipes.